La réforme LMD

Le système LMD entre en application au Cameroun en Octobre 2007 dans quelques universités d’Etats. Les autres institutions universitaires du pays migreront progressivement aucours des années suivantes. Aujourd’hui, moins de 10 ans après,nous avons pu constater –grâce aux investigations menées– que la quasi-totalité de la communauté éducative de l’Enseignement supérieur du Cameroun s’est approprié ses principes même s’il reste quelques brebis galeuses (IAI-Cameroun).

Genèse du LMD

Déclaration de la Sorbonne: 25 Mai 1998

A l’occasion du 800ème anniversaire de l’Université de Paris Sorbonne, les ministres en charge de l’enseignement supérieur de la France, de l’Allemagne, du Royaume-Uni et de l’Italie se sont réunis à la Sorbonne et ont fait une déclaration commune en vue d’harmoniser l’architecture du système européen d’enseignement supérieur.

Déclaration de Bologne (19 Juin 1999): la naissance du LMD

Les ministres de l’éducation de 29 pays européens réunis à Bologne, en Italie poursuivent la réflexion sur la base de la déclaration de la Sorbonne et se fixent une série d’objectifs dont la réforme LMD actuelle est l’aboutissement. L’idée était:  la création d’un espace européen de l’Enseignement supérieur et la promotion de ce système européen à l’échelle mondial.

Déclaration de Libreville: 11 Février 2005

Réunis à Libreville dans le cadre de la 6ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etats d’Afrique Centrale, les Chefs d’Etats d’Afrique Centrale ont signés et rendu public le 11 Février 2005 une déclaration dont les grandes sont les suivantes:

  • La convergence des systèmes dans les domaines de l’Enseignement Supérieur, de la recherche et de la formation professionnelle;
  • La nécessite d’harmoniser les systèmes d’Enseignement Supérieur, de la recherche et de la formation professionnelle dans l’espace CEMAC;
  • Favoriser l’harmonisation de la standardisation des mesures d’Enseignement Supérieur, de la recherche, et de la formation professionnelle en vue de l’adoption et de l’appropriation du nouveau système licence-Master-Doctorat (LMD).

En exécution du mandat à eux confié par les Chefs d’États de la CEMAC, les ministres en charge de l’Enseignement Supérieur de la CEMAC se sont  donc réunis en vue de définir les objectifs, les moyens logistiques et les modalités de construction de l’Espace CEMAC de l’Enseignement Supérieur, de la recherche et de la formation professionnelle. A l’issue de cette rencontre, plusieurs décisions furent adoptés dont la principale est celle portant création de la Conférence des Recteurs des Universités et des Responsables des Organismes de Recherche d’Afrique Centrale (CRUROR), qui est l’organe de pilotage académique du Système LMD-CEMAC sous l’égide du secrétariat exécutif.

Les spécifications du LMD

Les objectifs spécifiques de la formation dans le système LMD sont les suivants:

  • Assurer pour toutes les parties (étudiants, parents, professionnels, employeurs) une meilleure lisibilité des grades de formation et paliers d’insertion;
  • Mettre en place un système de formation caractérisé par la flexibilité et la comparabilité internationale;
  • Réformer les programmes d’enseignement et diversifier les parcours de formation dans les créneaux porteurs;
  • Créer des parcours de formation souples et efficients, à caractère académique et appliqué, offrant à l’étudiant, à tous les niveaux des possibilités d’insertion professionnelle exemples: les formations courtes DUT, BTS, HND, HPD, etc;
  • Favoriser la mobilité de l’étudiant à l’échelle nationale, sous-régionale et internationale;
  • Faciliter l’équivalence des diplômes;
  • Développer les méthodes innovantes d’enseignement faisant appel aux TICs, à l’enseignement à distance, à l’enseignement en alternance, à l’enseignement en ligne (e-learning)   exemples: l’Université Virtuelle Africaine UVA, le DACSI Diplôme d’Analyste Concepteur des Systèmes d’Informations de l’IAI dont la formation s’effectue en ligne.

Le LMD dans le contexte camerounais

L’unité d’enseignement (UE) est la structure de base du Système d’études LMD. Une UE constitue un groupe identifiable de matières comportant entre eux une cohérence scientifique. Chaque unité de valeur comprend au maximum 4 matières.

Une organisation en Unités d’Enseignement UE
Le système LMD est composé d’Unités d’Enseignement. Chaque UE a une valeur définie en crédits et correspond au nombre d’heures de travail que l’étudiant doit fournir pour obtenir son UE. Une année complète réussie représente 60 crédits, soit 30 crédits par semestre.

Les heures de travail pour une UE sont constitués de:

  • Cours Magistraux (CM),
  • Travaux Dirigés (TD),
  • Travaux Pratiques (TP),
  • Travail Personnel de l’Étudiant (TPE).

Une méthode d’évaluation plus sérieuse et contraignante pour l’étudiant

obligatoire

  • Contrôle Continu (CC) en mi-semestre,
  • L’examen final de fin de semestre.

optionnel

  • Travail Personnel de l’Etudiant (TPE),
  • présence effective aux séances de Travaux Pratiques (TP),
  • présence effective aux séances de Travaux Dirigés (TD).

Une organisation en semestres

  1. La Licence est découpée en 6 semestres, soit 3 ans (L1, L2, L3), Bac +3 = 180 crédits
  2. Le Master est organisé en 4 semestres, soit 2 ans (M1, M2), Bac + 5 = 300 crédits
  3. et le Doctorat quant à lui en 6 autres semestres, soit 3 ans, Bac + 8.

Chaque semestre compte pour 30 crédits.

Le système de crédits est une méthodologie nouvelle pour le Cameroun (éventuellement la zone Cemac) ; il s’applique à tous les
diplômes nationaux et il favorise la souplesse entre les parcours :

  • les crédits sont transférables d’un parcours à l’autre et permettent par exemple de valider des périodes d’études effectuées dans une autre université du Cameroun ou à l’étranger ;
  • ils sont capitalisables puisque toute validation est acquise définitivement quelle que soit la durée d’un parcours ;
  • ils sont applicables à l’ensemble du travail de l’étudiant ( enseignements, stages, mémoires, projets…).

L’étudiant est acteur de son parcours de formation:à chaque étape, il pourra réaliser un certain nombre de choix en fonction de son projet d’études et professionnel. Par exemple, la possibilité pour un étudiant d’obtenir 2 Licence une en Mathématiques et une autre en Physique vue que ces 02 filières ont plusieurs UE en commun.

LMD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *