Bon à savoir pour toute personne qui envisage présenter un concours d’entrée dans une grande école publique au Cameroun. Les informations suivantes ont un caractère rudimentaires tant ils sont élémentaires pour la préparation à un concours national.

Votre site web préféré d’informations sur l’éducation nationale au Cameroun se penche sur les informations indispensables pour toute personne qui envisage présenter un concours d’entré dans une grande école publique du Cameroun.

  • Certificat médical attestant que le candidat est apte à suivre des études supérieures.

Il doit être délivré par un médecin de l’administration publique autrement dit, vous devez vous rendre dans une formation sanitaire publique pour obtenir votre certificat médical.

  • Validité des documents certifiés

Photocopie certifié d’acte de naissance, diplômes certifiés, certificat médical et extrait de casier judiciaire doivent tous datés de moins de 03 moins.

  • Frais d’inscription au concours: entre 15000 et 30000

Jusqu’ici, c’est l’intervalle fermé dans lequel se situent les frais d’inscription au concours, en moyenne ils s’élèvent à 20.000 F. A titre d’exemple, les frais d’inscription au concours pour l’ISS de Maroua s’élèvent à 15.000 F tandis que ceux pour l’admission au niveau 3 de FGI de Douala s’élèvent à 30.000 F.

  • Note de scolarité

C’est un paramètre nouveau depuis quelques années déjà. Il s’agit d’une évaluation des performances antérieures du candidat sur la base du dossier scolaire de ce dernier. La note de scolarité est établie de ce fait en fonction:

  • de l’âge du candidat;
  • du nombre d’années passées dans le secondaire;
  • des notes ou mentions obtenues au Probatoire ou au GCE/OL et au Baccalauréat ou au GCE/ AL.

La note de scolarité a une pondération qui oscille entre 20 et 30% de la note définitive.

  • Diplômes équivalents (quelles sont les diplômes équivalents ?)

Très prochainement, nous commettrons un article présentant les diplômes et leurs équivalents.

  • Sous réserve de l’obtention du diplôme
  • Niveau Baccalauréat

Les candidats préparant l’examen du Baccalauréat, le Brevet de Technicien ou le GCE Advanced Level pourront être autorisés à composer sous réserve de l’obtention du diplôme requis. L’admission définitive du candidat ne sera acquise que sur la présentation dans les délais fixés par l’autorité compétente, du diplôme requis.

  • Niveau licence (Bac+3)

De nos jours, impossible de présenter un concours de niveau Licence sous réserve de l’obtention de ce dernier, cette pratique n’est plus acceptée. En cause, les difficultés administratives au niveau des universités pour la délivrance des relevés de notes dans des délais convenables, également la rigueur du système LMD qui pourrait voir un candidat admis au concours être recalés à l’examen de Licence pour cause d’échec à une seule matière.

C’est d’ailleurs à ce propos que la précision suivante est faite : «En aucun cas il ne peut y avoir de report d’admission d’une année académique à une autre ».

L’ENSP déroge à cette règle en ce sens que les candidats au concours d’entrée au niveau 3 sont autorisés à composer sous réserve de l’obtention de leur diplôme de Bac+2 et de Licence.

  • Dossier de candidature

Les arrêtés ministériels portant ouverture des concours de niveau Baccalauréat sont affichés dans les Délégations Régionales des Enseignements Secondaires, les intéressés doivent s’y rendre pour les consulter. Les fiches d’inscription au concours y sont également disponibles et les dossiers complets de candidature peuvent y être déposés.

Les fiches d’inscription au concours peuvent être retirées et les dossiers complets de candidature déposés dans les Délégations Régionales des Enseignements Secondaires.

  • A propos du GCE Ordinary Level et GCE Advanced Level

La matière intitulée « Religious Knowledge » n’est pas prise en considération.

  • Candidats fonctionnaires, candidats envoyés par les entreprises et/ou les organismes

Une autorisation à concourir délivrée par l’employeur pour les candidats fonctionnaires, travailleurs des entreprises privées et des organismes est requise.

Une autorisation des chefs des départements ministériels concernés pour les candidats fonctionnaires en poste est requise.

Les candidats fonctionnaires et ceux envoyés par des entreprises et/ou organismes ne sont quasiment pas concernés par les restrictions d’âge en vigueur pour certains concours.

  • Candidats étrangers

Les candidats étrangers proposés au concours par leurs chancelleries, peuvent être admis sur écrit ou  sur étude de dossier dans la limite des places disponibles. Dans la plupart des cas, leurs admissions se fait sur étude de dossier. En moyenne, il est réservé 05 places par filière aux candidats étrangers.

  • Les diplômes étrangers

Les candidats titulaires de diplômes étrangers doivent présenter, soit l’arrêté d’équivalence, soit le récépissé du dépôt de la demande d’équivalence, délivrés par le Ministre de l’Enseignement Supérieur. Toutefois, leur admission définitive ne peut être acquise que sur présentation dans les délais fixés par l’autorité compétente, du texte accordant l’équivalence à leur diplôme.

  • Autorisation à concourir

Seuls les candidats présentant un dossier complet seront autorisés à composer. Ils devront alors se munir de leur carte nationale d’identité qui leur sera exigée.

Conditions d’admission dans les grandes écoles publiques au Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *